Jean SELLIER, un drôle de paroissien et un résident hors du commun

Jean SELLIER nous a quitté en ce jour du 8 mai 2016 : il laisse derrière lui une inoubliable vie de résident du Parc !

 

Habitant de la Résidence de la première heure, Jean SELLIER fut le premier Directeur du Centre de Loisirs, à la demande du constructeur, la Société LEVITT. Homme aux multiples talents, il fut tour à tour, avec son épouse Carole, animateur des loisirs et des soirées du Parc, Professeur de Tennis, Golfeur émérite, créateur et organisateur des premières Lésignades du Parc en 1976. Sans oublier ses talents de comédien et de conteur.

Jean et le Président de Levitt fr

Jean et le Président de Levitt fr

Les soirées de Jean

Les soirées de Jean

La danse avec Carole et Jean pirate

La danse avec Carole et Jean pirate

Club et cours de Tennis au Parc

Club et cours de Tennis au Parc

Il se découvrira ensuite un certain talent pour la peinture et ses toiles seront fréquemment suspendues aux cimaises de la Petite Galerie de Lésigny. 

Un microscopique aperçu des oeuvres de Jean SELLIER

cliquez pour agrandir

Trés engagé politiquement, il soutiendra avec énergie dans son blog, dès l'an 2000  la "LISTE D'UNION MUNICIPALE" qui conduira Monsieur Gérard RUFFIN (UMP) à la mairie de Lésigny.

Vous pourrez consulter ses célèbres "Billets d'humeur" toujours musclés, en cliquant l'image ci-dessous.

Il laissera pour nombre de ses amis lésigniens, le souvenir d'un "anarchiste de droite", au verbe rabelaisien et volontiers polémiste et vous pourrez le retrouver dans ses interviews sur le site de "Femme Actuelle" : du plus pur Jean Sellier au franc parler qui ne plaira pas à tout le monde. Mais il est libre Max ...

Les interviews de Jean

par Cyril SKINAZI

sur "Femme Actuelle"

 

cliquez pour voir et écouter

Et ses talents d'écrivain et de conteur permirent aux Lésigniens de retrouver ses cours de "philosophie" avec les  "Chroniques de l'Ancien" publiées dans chaque numéro de la revue municipale "Lésigny Infos". Et cela jusqu'à son dernier souffle, puisque son ultime chronique "Florilège" est sortie au n° 40, daté de Mai 2016...

 

Maitenant repose en paix, cher Jean et surtout ne sème pas la panique là-haut !.