L'opération LEVITT à  LESIGNY

 



"En 1968, Levitt, qui venait de passer sous le contrôle de ITT aux États-Unis    

 (« Bill  Levitt» conservant toutefois la présidence du conseil d’administration) commercialisa Le Parc de Lésigny dans une zone que le Plan d’Aménagement et d’Organisation Générale de la Région Parisienne avait assignée au logement de faible densité. Certes, la grande banlieue sud-est était moins « chic » que l’Ouest Parisien mais l’opération était proche de l’aéroport d’Orly et attira ainsi le personnel des compagnies aériennes.
 

Contrairement aux Résidences du Château au Mesnil Saint Denis, un projet de transition dont la voirie s’intégrait à celle du vieux bourg, il s’agissait d’une enclave de 600 maisons, toutes individuelles sur des terrains de 600 à 1300 m², totalement séparée du petit village de Lésigny.
Son caractère néo-américain était renforcé par la présence d’un «centre de loisirs» privé avec piscine et tennis et d’un centre commercial en bordure de la route nationale, élargie pour l’occasion. Grâce à une campagne de publicité très percutante ainsi qu’au bouche-à-oreille, l’opération fut un grand succès. L’année suivante, Levitt commercialisa L’Orée de Lésigny, un ensemble voisin de 276 habitations jumelées avec sa propre piscine."

1968, la Société LEVITT lance son grand chantier immobilier sur la commune de LESIGNY.
L'auteur Isabelle Gournay (*) résume bien l'opération :

Show More

 

Comme dans le cas des précurseurs de l'opération "Mesnil St Denis", les premiers résidents du Parc de Lésigny  furent souvent désignés sous le terme  d"américains" par les autres habitants de la commune, tant le mode de vie et d'habitation tranchait sur celui existant..

On retrouvera cette même attitude lors de la création du complexe Levitt de Mennecy, quelques années après.

 

La brochure de présentation Levitt-France pour la résidence du Parc en 1968:

cliquez l'image pour agrandir

Dis Papa, combien ça coûtait ?

Vous avez acquis votre petit nid au Parc en 1968 ?

Avez-vous fait un bon placement immobilier en plus du plaisir de résider au Parc ?



Faites vous même le calcul, sachant que selon l'indice des prix de  l'INSEE, un Franc (lourd) de 1968 représente en moyenne 1,173 euro de l'année 2012... Et si vous estimez qu'il y a mieux, consolez-vous en pensant à tout ce dont vous et vos enfants, avez pu apprécier depuis.​ 

Il n'y a pas que l'argent dans la vie, non ? 

​cliquez sur l'image pour  l'agrandir et la télécharger

 

Tout se passera bien, jusqu'au jour de 1972 où la DDE décida de faire passer le trajet de la future voix express Francillienne (A104) devant la résidence du Parc...



L'affaire prit rapidement de l'ampleur et fit même une ou deux séquences aux actualités télévisées de l'époque : ça chauffait et Monsieur Sancho faisait honneur à son patronyme.
Appréciez bien surtout l'esprit de conciliation du courtelinesque Commissaire-Enquêteur Mr LACHAUD, prototype  du rond-de-cuir.

Il portait bien son nom aussi : il avait vraiment eu chaud ce jour là !

Finalement l'intelligence a triomphé et la bonne solution fut trouvée : l'autoroute y passe bien mais en voie souterraine. Ouf ! 

 

Les premières années des pionniers

20 ans après : roman de jeunesse

 

Il remémorera aux "anciens combattants" du Parc la rude vie des premières années  et permettra à tous de revoir en images les principaux événements de cette période, même si la qualité photographique laisse un peu à désirer.



C'est émouvant et ça résume parfaitement la période.

A lire et à relire. Cliquez sur l'image pour accéder à l'ouvrage.

Les Lésignades, une institution qui rythme la vie du Parc depuis 40 ans déjà !

Aussi réputée que le vénérable Palio à Sienne, cette rencontre annuelle à la fois sportive et ludique est une véritable olympiade où s'affrontent durant 5 à 6 jours en fin août, dans la joie et la bonne humeur, les champions des trois "quartiers" ou boucles du Parc :     Petit Pont, Esbly et Grand Morin.



Epreuves sportives individuelles, comme la natation, la course à pied, le vélo, ou rencontres entre équipes de football, pétanque ou baby-foot : rien ne manque et les médailles récompensent chaque soir les meilleurs jusqu'au sacre final de la boucle championne !

​cliquez sur l'image pour  feuilleter les collections photos des Lésignades

Bien évidemment tous les résidents sont conviés à participer à ces Olympiades locales, organisées de main de maître par le Grand Prêtre Jean-Claude MOREAU,  où les enfants, graines de champions ou non, sont les plus vaillants sous l'oeil admiratif et ému de leurs parents...  

​cliquez sur l'image pour faire défiler

1/6
Notre Jeu concours pour les "anciens" du Parc :
Le mystère de la statue et de la belle inconnue


Peu de temps après la fin du chantier, le promoteur LEVITT France fit "don" au Parc d'une étrange sculpture (les mauvaises langues prétendent qu'elle fut payée au prix fort) installée sur la pelouse, à droite de l'entrée du chemin de l'école. Vous pourrez constater d'ailleurs qu'il en subsiste encore le socle de béton masqué par une petite haie circulaire.



La question 1 est :  que représentait la fameuse statue que vous apercevez en arrière plan, derrière la belle dame ?

Non, perdu, ce ne sont pas des conduits de cheminées !



La question 2 est :  qu'est devenue la statue en question et pourquoi ?



La question 3 est :  qui est la belle inconnue au manteau de fourrure ?

Non, encore perdu, ce n'est pas la copine du Promoteur !



Comme vous ne pourrez jamais trouver tout seul, cliquez ICI pour avoir les réponses !

​* Isabelle Gournay :" Levitt France et la banlieue à l’américaine : premier bilan". Cliquer ici >